François, Mario, Loana et moi

Je sais, la dernière fois que j’ai écris ici, Britney était encore vierge. Mais bon.

Voilà quoi.

La répartie cinglante et l’argumentation de pointe, je maîtrise clairement.

Mes nombreux amis qui me lisent (coucou vous deux), m’ont fait remarqué que je n’avais rien posté depuis fort longtemps et que mon emploi du temps de chômeur devrait au contraire me laisser le loisir de développer ma verve poétique pour vous distraire sur l’internet haut-débit.

Oui lectorat, je suis CHÔMEUR, ce gros mot. C’est de ma faute si François Hollande n’a pas pu inverser la courbe du chômage l’année dernière vu qu’en gros bâtard que je suis, je me suis inscris en décembre. François, si tu passes par ici, je m’excuse, c’était pas dirigé contre toi. Mais, si tu m’offres un job de chargé de communication chez Seb et des réductions sur les cocottes-minutes, j’annule tout (si quelqu’un de Seb passe par là d’ailleurs… COUCOU)

Du coup, mes journées sont folichonnes à souhait, je peux faire tout ce que je n’ai pas eu le temps de faire ou que je repoussais. Genre jouer à Zelda. Et à Batman. Et à Final Fantasy. Et à Mario. J’ai une vie virtuelle débordante, t’as pas idée lectorat. Ou alors je sors et je marche. Comme ça, sans but. Je peux pas faire les magasins parce que j’suis fauché alors j’échafaude des plans douteux « si je fais les poubelles de l’immeuble, que je racle les petits pots du bébé du 4ème pour me nourrir pendant deux semaines et que je bois mon urine pour économiser l’eau, je pourrai acheter des pâtes Barilla à la fin du mois » YOUHOUUUU PUMPELUP, PUT YOUR HANDS IN THE AIR AND SAY HEYYYYYHOOOOOO !

Autrement je profite du soleil et je me fais bronzer. Parce que j’suis peut-être chômeur mais c’est pas une raison pour devenir moche ! C’est d’ailleurs durant une session bronzage  qu’un homme s’est approché de moi et m’a sorti « tu t’appellerais pas Arnaud par hasard ? « . Descente d’organes interne direct ! D’où il me connait ? OHMONDIEU, si ça se trouve c’est un stalker qui se branle en pensant à moi ! Ceci dit, c’est carrément flatteur, ça prouve qu’il a du goût. Mais ça me rappelle un épisode d’Esprits Criminels alors je me retiens de lui rouler une pelle direct.

« Tu t’appellerais pas Arnaud ?

– Non ! Enfin peut-être. Ça dépend, vos parents sont morts récemment et ça a déclenché des pulsions psychopathes chez vous ?

– Ah c’est cool, j’suis tombé sur ton blog tout à l’heure. T’es super drôle, super beau, j’ai envie de te faire l’amour et de te vénérer toute ma vie (si si il a dit ça)

– J’te comprends moi c’est pareil quand j’me croise dans le miroir. »

Là lectorat, autant te dire que j’avais l’impression d’être Loana à la sortie du Loft avec la France entière qui me connaissait.

Bref, on papote de tout et de rien, il repart voir son pote pour lui raconter notre rencontre au sommet et voilà pas que son pote aussi me lisait sur mon ancien blog et voulait aussi me faire l’amour.

Après je me souviens de rien, mes chevilles ont explosé sous le coup de l’émotion et de mon égo surdimensionné.

Voilà, ça m’a motivé pour revenir un peu ici et revenir vous voir mes agneaux. Et aussi qu’on se jette sur moi dans la rue accessoirement pour m’arracher mes vêtements et me faire l’amour.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *