La rentrée des classes

Comme tu ne le sais pas lectorat car il faut bien l’avouer, je ne suis pas souvent là (j’ai l’impression de commencer tous mes articles en disant ça), j’ai attaqué mon master 2 en octobre après le concours d’entrée. Comme tu te poses sûrement la question, je suis à Sup’ de Com – IDRAC à Lyon, en communication et développement commercial. Si tu ne connais pas l’IDRAC lectorat, sache que c’est une école de commerce. Je te raconte pas le choc culturel.
Quoique si en fait, sinon on serait pas là.

Déjà les premiers jours, ils ont voulu grave se la péter à l’école en nous louant des locaux surréalistes (genre un couvent) pour nous faire nos séminaires de pré-rentrée pendant lesquels on a appris plein de choses sur nous-mêmes grâce au test du MBTI. Lectorat, si tu ne connais pas le MBTI (t’inquiète t’es pas le seul, j’étais pareil encore hier), il te permet de te qualifier grâce à 4 lettres. C’est hyper-folichon à faire. Moi par exemple j’suis ENFP (extraversion, intuition, sentiment, perception). Ouais en gros ça nous a servi à rien, c’était juste pour me la péter et te dire que j’suis dans une école de bourges.
Mais en alternance, parce que je suis trop pauvre pour la payer sinon.
Ce qui m’a le plus chafouiné (j’en ai appelé ma mère, c’est pour dire), c’est que je connaissais personne. D’habitude ça me gène pas trop parce que je suis pas le seul à débarquer comme un cheveu sur la soupe. Mais là, ils se connaissaient tous ! Même les nouveaux. Mon égo et moi-même on s’est senti vachement seul les 3 premiers jours. Le plus frustrant ce fut surtout de recroiser des personnes de mon lycée au milieu de leur amis pendant que moi j’étais debout seul comme un con. Des grands moments de solitude. Si jamais ma situation t’inquiète lectorat (on sait jamais, sur un malentendu), ne t’inquiète plus. Je socialise vachement vite.
Et comme je suis trop malin, j’ai fait copain-copain avec ce que j’ai trouvé de mieux en high-level testosterone ! De quoi me rincer l’oeil jusqu’à la fin de l’année 😀
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *