La vie de couple des gays

Y’a quelques mois de cela (un an), un jour que je fumais avec un collègue à mon ancien taf et que je parlais de ma vie parce que c’est un sujet fascinant, je lui ai dit qu’avec l’homme, ça faisait 2 ans qu’on était ensemble et notre conversation ressemblait à ça :
« C’est rare pour ton âge.
– Boarf non, j’connais plein de couples de mon âge qui sont ensembles depuis qu’ils ont des poils sur les parties génitales
– Non mais pour les gays j’veux dire
– … »

Okay… PARDON ? (je vous épargne le coup du « non mais allo quoi« , c’est tellement mars 2013). Interlocage dans le dedans de moi-même. Voulait-il dire que mon peuple n’était représenté que par des êtres avides de sexe et phobiques de l’engagement ? Que nous appartenons à une autre race tout ça parce que le weekend on se fout des plumes dans le cul en bootyshakant sur Britney ?

L’homme et moi on a une histoire dont la banalité laisse pantois. Nous nous sommes rencontrés à une soirée, nous étions bourrés, on s’est fait des bisous et on a finit chez lui. Un rencard plus tard dans un bar, on était officiellement un couple. Pendant quelques temps, on dormait soit chez lui, soit chez moi. Mais plus souvent chez lui bizarrement, tout ça parce que j’habitais dans le 9ème et que « c’est loin de tout quand même !  » Puis on a décidé d’emménager ensemble car au final, je payais un loyer pour y dormir un soir par semaine et passer récupérer des vêtements quand j’avais plus de caleçons propres.

Comme tout les couples on a acheté nos meubles chez Ikea, on s’est bagarré sur la déco (comment ça tu veux pas de ma lampe à lave ? ), on a découvert nos manies respectives (mais si, à côté du lit sur le sol c’est aussi un espace de rangement pour les vêtements j’te dis), on s’engueule pour savoir qui va faire le ménage, on a fait des concours de celui qui tient le mieux l’alcool en soirée (c’est un épisode qu’on préfère oublier) etc.

Donc oui, les couples homos sont comme les couples hétéros.
Sauf qu’on peut s’échanger nos fringues.
Là par exemple j’ai piqué une de ses paires de pompes MOUAHAHAHAHA.

4 réponses
  1. Kyrille
    Kyrille dit :

    La banalité de votre rencontre en fait tout son charme, je trouve.

    Moi aussi j'veux être en couple -nan bourré, c'est mieux, ça dure plus longtemps, hahaha!

    Et votre avenir, vous l'envisagez comme un avenir d'hétéros tristement casés? Routine, monotonie, chien, enfant(s), maison en banlieue pavillonnaire, belle voiture et beau jardin?

    Ou un mix avec de la poussière diamantine de britney et de boa à paillettes ? (ça existe, les boas à paillettes?)

    Non c'est vrai, le 9ème c'est le bout du monde.
    Mais Nicoletta y a laissé son empreinte palmaire au sol: respect.

    Répondre
  2. Clydemadness
    Clydemadness dit :

    Comme des hétéros tristement casés ^^ Mais avec un peu de poussière de diamant quand même, sinon ça sert à rien d'être gay.

    Le 9ème c'est PAS le bout du monde, y'a le métro, c'est hautement civilisé comme endroit et très ambiancé. La preuve, une fois on a eu un mec qui s'est fait poignardé sous notre balcon, si c'est pas un quartier vivant ça.

    Répondre
  3. Kyrille
    Kyrille dit :

    J'aime t'imaginer en mode papa -ça a un petit côté effrayant.

    Ouais, enfin bon apparemment à Oullins aussi y'aura le métro et des mecs s'y font tuer par sabre japonais -donc laisse-moi mettre en doute l'efficacité de tes arguments.
    L'essentiel, c'est que tu sois retourné à la civilisation, jeune poney fringuant.

    Répondre
  4. Clydemadness
    Clydemadness dit :

    Naaaaan je savais pas ! Ca craint Oullins. Mais ça c'est parce qu'ils n'avaient pas encore le métro du coup cette personne a manifesté son désarroi en tranchant quelqu'un.

    Bon, j'vais googler tout ça pour en savoir plus 🙂

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *