Non, il n’est pas mort

Homme devant lac





Parfois je me demande pourquoi je bloggue sachant que je le mets à jour une fois par an. Mais bon, pour mon lectorat adoré, je ferai n’importe quoi. D’ailleurs il y a encore quelqu’un ? Houhouuuu ? N’importe qui ? quiiiiiii…..uiiiiiiiii….iiiiiiii (formidable imitation d’un écho).


Comme vous ne le savez pas parce que je ne suis jamais là, j’ai fini mes examens et lundi, j’attaque mon stage de 6 mois chez Rhodia. C’est grave la classe je sais, surtout après avoir eu des stages merdiques / pas payés / à regarder des séries en streaming (au choix). En attendant, je profite de ma dernière semaine de vacances pour pouvoir créer mon statut auto-entrepreneur. Oui madame, tutafé, la classe à Dallas. Et genre j’ai déjà seulement un des tas de clients qui se battent pour obtenir mes faveurs sexuelles professionnelles. J’ai les chevilles qui enflent à vue d’oeil quand j’annonce à tout le monde « oh cette semaine rien de spécial, j’ai crée mon entreprise, trouver des clients et je travaille dur pour pouvoir partir à Maieamaie cet été… Miami ‘spèce d’inculte« .


Bon sauf qu’en fait, je pars pas du tout à l’étranger cet été. Au pire, je ferai 5 km en dehors de Lyon pour aller au stage, l’exotisme total. Mais l’homme, Jean-Childebert et Edmond-Fulbert (faut vraiment que je vous fasse une page qui-est-qui quand même), partent cet été à Londres, aux Etats-Unis et sûrement ailleurs. Moi je reste à Lyon. Eux partent à l’étranger. Pas moi. Toi aussi sois choqué dans le dedans de toi-même de cet abandon et dénonce ces actes fallacieux à la protection des pédés isolés. Ou alors viens me tenir compagnie pour dire du mal de ces cercopithèques (© capitaine Haddock, j’me suis refait tous les Tintin y’a pas longtemps), je te parlerai de mon entreprise.


N’empêche pendant les 6 prochains mois, j’vais grave bosser pour gagner à peine un SMIC. Entre la Fnac le samedi, le stage en semaine, il ne me restera que le dimanche. Et chacun sait que le dimanche, on se fait chier donc j’en profiterai pour bosser mon entreprise. Je vous ai dit que j’étais auto-entrepreneur ? 




Qui a dit ta gueule ?

6 réponses
  1. Kyrille
    Kyrille dit :

    Merci de m'avoir exaucé, je t'enverrai un cafard, de la malaria et des poils de singe en remerciement.

    Tu vas rester à la Fnac pour encore un moment ?
    J'espère t'apercevoir en caisse à mon retour.

    J'aime passer à ta caisse sachant qui tu es mais toi ignorant qui je suis, hahaha.

    Répondre
  2. Arnø
    Arnø dit :

    Je reste à la Fnac au moins pendant un an normalement. Donc je pense que tu me reverras 🙂 Par contre j'exige de savoir qui tu es sinon ça va chier (comment je sais pas encore par contre ^_^')

    Répondre
  3. G.I Joe
    G.I Joe dit :

    Ah bah keumêêêême !!! Oui oui, il y a encore des gens, qui se sont acharnés depuis le 16 décembre 2011 à guetter l'apparition d'un nouvel article. Je pense que pas mal sont morts de déception depuis tout ce temps, mais je fais partie des survivors. Félicitations pour ton entreprise.

    Répondre
  4. Kyrille
    Kyrille dit :

    Très bien-très bien. Je te guetterai à ta caisse donc.

    Je me vois assez mal t'aborder en plein boulot en te lançant "comment va Jean-Chi ? Et ta balance-gay pride, enfin amorti le prix ?"
    ..Mais je trouverai bien un truc 😉

    Répondre
  5. Arnø
    Arnø dit :

    GI Joe : avec un pseudo pareil, il était évident que tu allais survivre à cet épisode douloureux !

    Kyrille : je t'avoue que je ne sais pas comment je réagirais une fois devant le fait accompli.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *