Tu veux me pacser ?

pacs

Je vous ai manqué ?

Tant mieux, moi non plus.

L’autre jour (y’a 3 mois donc), l’homme m’a demandé en PACS. Pour de vrai. J’ai failli faire une syncope mais je suis resté digne. Je me suis contenté de sauter sur place en frappant des mains et en criant « OUI, OUI, OUI, OUI« . Digne donc.

Sauf que j’avais pas remarqué qu’il tenait ses impôts entre les mains et qu’il a ruiné ce moment en me disant « non mais déstresse, je vois rien de romantique là-dedans moi. C’est juste que je paie vachement d’impôts et qu’avec ta part, ça me fera moins cher« . #epicfail. Autant te dire lectorat que le petit resto en amoureux que j’avais en tête pour fêter ça s’est transformé en une virée sexy au Courtepaille du coin.

 

L’annonce aux parents

En bon pédé qui se respecte, je l’ai bien sûr annoncé à ma mère. En bonne mère de pédé elle a commencé à me donner son avis sur le lieu, le plan de table et la bouffe. Pour éviter qu’elle commence à donner son avis sur orchestre ou DJ, je lui ai annoncé les intentions de l’homme de façon posée, comme si c’était aussi mes envies « non mais tu vois, on va faire ça entre midi et deux, après on ira se faire un Mac Do et comme c’est une occasion spéciale, on se prendra un Sundae qu’on mangera en se regardant dans le blanc des yeux et en se faisant du pied sous la table« . C’est la dernière fois que j’ai vu ma mère.

Mon père lui, il a tout de suite vu le côté pratique « ah bah oui, vous avez raison. Enfin ton chéri a raison, toi tu t’en fous vu que t’es au chômage, que tu paies pas d’impôts et que la France se cotise pour t’aider« . C’est la dernière fois que je l’ai vu lui aussi.

L’administration

Le PACS c’est le truc le plus simple du monde même pour moi qui doit m’occuper de la sécurité sociale depuis 2 ans (non je n’ai pas de sécu, je le vis bien). Je suis allé au tribunal de Lyon pour poser notre dossier et aller voir le préposé au PACS (qui suce surement des bites lui aussi par ailleurs). A l’époque j’étais plein d’espoir dans mon avenir professionnel alors je lui ai dis « non mais voyez, y’a moyen que je commencer un boulot la semaine prochaine alors ça risque d’être coton pour moi de fuir au beau milieu de la journée pour me pacser et manger au MacDo« . Il a été tellement impressionné par mon éloquence qu’il a proposé de nous unir le lendemain même, à 9h00. Devant tant d’efficacité, je me suis proposé pour résoudre le conflit israelo-palestinien. Au final j’ai commencé un autre job 3 mois plus tard mais bon, ça reste un détail.

Le lendemain matin, l’homme et moi étions pacsés. En avantage immédiat, la société de l’homme m’a proposé une mutuelle. J’ai pas de sécu alors ça me sert à rien mais j’ai apprécié l’attention.

Depuis… bah y’a pas grand chose qui a changé. Juste que je peux cocher pacsé sur les documents. Et que je n’ai toujours pas de sécu !