Visite médicale

Lectorat, si tu es venu ici en quête de romantisme, tu pourras repasser.

Parfois dans la nuit, alors que l’homme et moi on dort et que je bave allègrement sur mon oreiller, je me réveille avec une subite envie de vomir. Mais attention hein, c’est très propre, je garde tout. D’habitude je gère, ça me réveille, je m’étouffe, je respire, ça reste dans le dedans de moi-même et je me rendors avec le sentiment du devoir accompli, le tout sans réveiller l’homme. Voilà pas que y’a un mois j’ai carrément vomi pour de vrai et forcément, mon mec il a entendu. Pour le futur de notre couple, il m’a conseillé d’en parler à mon médecin.

Salle d’attente, intérieur jour
2 protagonistes présents, une mère et son mioche

 » Bonjour.

– Bonjour.

– Flhebheuleu (bruit de bave du mioche). »

Silence gênant. On se toise pour savoir de quoi l’autre est atteint et si notre état nous permet de passer devant les autres en prétextant une mort prochaine.

« Vous venez pour quoi vous ?

– Ma petite Kimberley fait des cacas tout verts et puants depuis quelques jours et a des gros boutons sur ses petites fesses. Il faut absolument que le docteur nous prenne.

– …

– Flhebheuleu (bruit de bave du mioche) »

Le moutard est donc une moutarde. Au moment d’annoncer à sa mère qu’elle devrait songer à maquiller sa progéniture pour son épanouissement personnel et ses chances de reproduction, la mère enchaîne :

 » Et vous vous venez pour quoi ?

– La nuit je me réveille en sursaut pour vomir. Je suis allé voir sur Doctissimo et apparemment j’ai un cancer de l’orteil gauche.

– …

– Flhebheuleu (bruit de bave du mioche) « 

Elle sait que je mens. En vrai c’est juste marqué que j’ai chopé une variante d’Ebola. En langage Doctissimo ça veut dire que j’ai un rhume.

Finalement le docteur arrive, la mère chougne, le mioche bave, je joue à Candy Crush sans faire attention. Elle gagne et passe la première. Mais je m’en fous, j’ai enfin réussi à passer le niveau 11.

Environ 2 heures plus tard c’est mon tour.

« Qu’est ce qu’il vous arrive ?

– Alors voilà, parfois dans la nuit, alors que je bave allègrement sur mon oreiller, je me réveille avec une subite envie de vomir. Mais attention hein, c’est très propre, je garde tout. Je suis allé voir sur Doctissimo et on m’a dit que j’allais mourir.

– Hum hum.

– Avant je pensais que c’était uniquement les soirs où je mangeais mexicain mais après je me suis souvenu que je mange jamais mexicain. Et je suis allé voir sur Doctissimo et ils disent que quand on mange mexicain on risque juste une descente d’organes. Mais je mange jamais mexicain alors c’est pas ça.

– Hum hum.

– Ça fait deux fois de suite que vous dîtes « hum hum ». C’est grave c’est ça ? Je vais mourir d’une descente d’organes.

– Vous avez grossi récemment ?

– Ça dépend de ce que vous appelez grossir. On perd combien de kilos en moyenne avec une descente d’organes ?

– Vous avez beaucoup grossi ?

– Mais c’est pas de ma faute hein ! Avant j’étais anorexique histoire de trouver un mec et de le faire bander rien qu’en me voyant mais maintenant que j’suis en couple, le saucisson et moi on est redevenu pote.

– Mais combien de kilos ?

– Une taille de t-shirt et de pantalon histoire de rester digne et de pas avoir l’air d’un gigot. Ça fait 5 kilos grand max. Ou le double, j’ai jamais été doué en mathématiques.

– Vous avez envie de vomir depuis cette prise de poids ?

– Ah bah maintenant que vous le dites, oui, c’est rigolo hein ?

– Vous dormez sur le ventre ?

– J’ai pas le choix, si je dors sur le dos et que je bave, ça me coule le long des joues et c’est désagréable alors que sur le ventre, ça tombe sur le lit.

– Si vous avez envie de vomir c’est parce que votre graisse appuie sur votre estomac quand vous dormez sur le ventre qui n’en avait pas l’habitude et qui du coup, ouvre le clapet.

– …

– …

– …

– …

– Flhebheuleu »

J’en ai conclu 2 choses :
Mon corps n’est pas fait pour être gros et va maigrir tout seul
J’étais totalement légitime pour passer devant Kimberley et ses cacas verts

2 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *